Pub pour les bonnes manières [QT]

Publié le par Vuille

Les Jieaux des pékins 2008 arrivent à grands pas et, histoire de ne pas subir la honte suprême de scènes de la vie quotidienne chinoise (de l'éruction  bruyante par tous les orifices à la curée dans les files d'attente) jouées pour de vrai devant les milliers d'athlètes et de visiteurs attendus, les autorités ont décidé d'apprendre les bonnes manières au bon peuple. Ou comment une civilisation plusieurs fois millénaire, mais un peu trop longtemps restée dans sa fange, doit maintenant apprendre à se civiliser.

Sous la vidéo, la traduction libre de ce que dit le monsieur.

 



Il y a des gens qui m’ont demandé si la diffusion d’une publicité dans l’intérêt public pouvait ou non changer nos quelques mauvaises habitudes de tous les jours. J’ai répondu que non. Une publicité dans l’intérêt public ne peut probablement pas remédier ni éradiquer les incivilités existant dans la société.
Mais j’ai confiance. Une campagne dans l’intérêt public est comme une lampe. La lumière s’allume un peu et les ténèbres près de nous diminuent un peu.
Et j’ai encore plus confiance. Car l’âme de chacun ressemble alors aux battants d’une fenêtre, une fenêtre qui s’ouvre laissant alors la lumière rentrer.
J’ai confiance, car la civilisation est juste à côté de nous. Nous sommes très très proches les uns des autres, proches au point de se toucher avec la main. Parfois la civilisation n’est pas plus éloignée de nous que 10 centimètres. Parfois peut-être seulement de quelques dizaines de centimètres en largeur. Et parfois également peut-être de l’épaisseur d’une feuille de papier.
J’ai confiance. En réalité la civilisation c’est dans notre coeur qu’elle se trouve. Dans notre vie nous pouvons accidentellement la révéler. Parfois, c’est un geste de plus qui dit à une autre personne que l’on peut être un peu plus compréhensif. Parfois c’est d’avoir un peu plus de patience d’attendre pour dire à autrui voici un peu d’amour. Parfois encore c’est partager un peu pour dire à autrui voici une part de douceur.
J’ai confiance. Si chacun de nous fait un petit pas, cela entraînera un grand pas pour la société.
C’est pourquoi je pense que la civilisation est une force. Comme la transmission de la flamme olympique, qui passe par la main de chacun et peut rassembler l’enthousiasme de tous.
J’ai confiance en toi, j’ai confiance en toi devant l’écran. Laisses-en découvrir d’avantage, libère ton propre enthousiasme de la civilisation.

accueillir les jeux - exposer sa civilisation - cultiver un nouveau style


ssw.jpg

Publié dans Vu à la télé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article