La dictée de Pivot [QT]

Publié le par Vuille

J'ai dû lâcher ici, ou encore que le chinois écrit ne s'apprenait pas aussi vite que l'espagnol écrit sur une plage en Galice, mais que c'était un apprentissage indispensable pour qui veut un jour savoir le chinois (ce qui est l'ambition secrète des auteurs de vuilleblog).

Même dans sa forme simplifiée, le chinois écrit est truffé de "faux amis", comme lie4 (chasser) et mao1 (le chat) ci-dessous.

liemao.jpg
Et les Chinois aussi se prennent allègrement les pieds dans le tapis de leurs caractères. Comme ma petite prof privée, niveau universitaire, qui écrit huang2 (jaune) comme ça (en mélangeant d'ailleurs les éléments principaux des deux caractères précités) ...

Untitled-32.jpg
alors que ce caractère huang2 s'écrit ainsi ...

see.jpg
Bon, on ne me la fait pas. Mes neurones avaient déjà appris à rattacher huang2 (jaune) à yan3 (jouer, développer) qui contiennent tous les deux le même élément central ...

Untitled-13.jpg
Tout ça, c'est la faute à l'informatique, encore une fois. Parce que les Chinois n'écrivent plus leurs caractères depuis longtemps : ils utilisent les nôtres pour taper leurs sms ou écrire sur le PC ! La situation inquiète le Ministère de l'éducation qui vient d'introduire des dictées à la Pivot pour tenter de relever le niveau.

De mon côté, j'ai bien retiendu la leçon : je recopie depuis quelques mois déjà le dernier roman de Stephen King dans sa version chinoise. Y a que comme ça que ça puisse rentrer et rester dans la boîte crânienne.


Commenter cet article