La cinquième Suisse pour faire changer les choses ? [QT]

Publié le par Vuille

La "cinquième Suisse", les Suisses établis à l'étranger, représente 10% de la population suisse, rien que ça. Un Suisse sur dix qui n'a plus que le passeport de suisse, tout le reste étant à l'étranger.

La "cinquième Suisse" est bien vivante, même hors de son moule. A Shanghai, la semaine prochaine c'est Adolph Ogi qui vient dire bonjour à la communauté et parler de sapins et de tunnels à Kandersteg. Et lorsqu'un typhon s'abat sur la ville, on peut toujours compter sur un e-mail d'alerte envoyé par le consulat pour nous expliquer qu'il faut constituer des réserves de Cenovis. Enfin, les Suisses, alémaniques surtout, se réunissent dans un Club Suisse pour organiser le premier août et des parties de Jass mensuelles parce que le Jass, ils aiment bien ça les Suisses allemands.

Mais en cette période de montée de chemises brunes rances sur les vertes prairies de la Patrie, ces Suisses qui n'ont plus que le passeport de suisse pourraient peut-être se remuer un peu et exercer leur droit de vote pour garantir qu'à leur retour, la Suisse ne sente pas trop le reflux d'égout. Un Suisse sur dix qui vit à l'étranger, avec des étrangers partout autour de lui, c'est un Suisse qui n'a plus peur des étrangers, non ?

matvot.jpg
Et pour la fine bouche, un extrait de l'excellent spectacle du valaisan Lambiel qui campe un personnage politique suisse qui n'aime pas les étrangers. Tous droits réservés, mais pas reversés à Lambiel, parce que vuilleblog est sans le sou, hein.

 

 


 

Publié dans Mode de vie

Commenter cet article