Tibet envahi - Le palier du plateau de Lhasa

Publié le par Vuille

Arrivés directement en avion de Shanghai, nos organismes, qui manquent de globules rouges, supportent difficilement les 3700 mètres de différence d'altitude. Mal de crâne qui décompresse, maux de ventre et souffle court de petit vieux au programme (conseil: prenez des médicaments tibétains contre le mal de l'altitude 10 jours avant de partir, ça aide). Impossible de poursuivre plus haut et plus loin avant de s'acclimater quelques jours. L'occasion de visiter les ruelles du circuit de pèlerinage de Barkhor, autour du temple Jokhang (sous ce lien la même place le 14 mars 2008 après des émeutes ayant fait des dizaines de morts). C'est très joli. Surtout avec tous ces petits drapeaux chinois, qui rappellent aux Tibétains qu'ils ne sont plus chez eux.


Lhasa, c'est aussi des librairies révisionnistes (ou, pour être plus modéré dans mes propos : des librairies qui exposent la version officielle chinoise). Si dessous, la version anglaise qui explique, sans rire, que le Tibet a été libéré de manière pacifique ("peaceful liberation of Tibet"). Si tuer 1,2 millions de Tibétains, en réduire 100'000 à l'exil et détruire la plupart de l'héritage culturel tibétain est un acte pacifique, alors Mao est décidemment un grand homme qui méritait plus le prix nobel de la paix que le 14ème Dalaï Lama.


Plus loin, le guide révisionniste nous justifie le déplacement massif de Chinois pour occuper le pays conquis : les Tibétains n'avaient pas le niveau requis pour moderniser le pays. J'ai tout compris : Les Chinois ont donc aidé ces idiots de Tibétains en envahissant leur pays ! Plus que d'une "libération pacifique", il s'agissait en fait d'une expédition humanitaire ! J'en ai les larmes aux yeux.

Publié dans Visites

Commenter cet article