Réservation d'un billet d'avion - Le coup du nom de famille trop long [QT]

Publié le par Vuille

Ctrip est une agence de voyage chinoise en ligne offrant de bons prix sur les billets d'avion et... ayant des opératrices sachant "parler" l'anglais. Parce que les vuille ne s'essaient pas au chinois pour une opération pouvant s'avérer être, en Chine, aussi complexe que la réservation d'un billet d'avion.
 
   

Gros couac aujourd'hui : Ctrip nous informe que le nom et les prénoms de chaque passager figurant sur les billets d'avion ne doivent pas dépasser 28 caractères pour un vol international réservé chez eux. Donc impossible d'acheter ce billet d'avion bon marché auprès de Ctrip, parce que Madame vuille a commis l'erreur d'ajouter son nom de jeune fille à son nom de femme mariée.

Deux heures au téléphone plus tard, nous décidons d'utiliser le deuxième prénom de Madame vuille, plus court. A nos risques et périls, évidemment, car Ctrip n'est sûr de rien et ne peut absolument pas nous garantir que ce terrible subterfuge fonctionnera. Authentique, Ctrip nous demande de nous assurer nous-même que le billet pourra être utilisé à l'aéroport. Mais à quoi servent-ils donc ?

 


Evidemment, nos amis chinois, ça ne les gêne pas trop une limitation de 28 caractères : lorsqu'on porte un mot monosyllabique comme nom de famille et un (voire deux) mots monosyllabiques comme prénom(s), au total, on ne dépasse jamais les 12 caractères en translittération de notre alphabet (oui, parce que le système international utilise notre alphabet et n'a pas, encore?, intégré les idéogrammes chinois). Mais bonjour l'individualisation sur le passeport, puisque chaque nom (ou son) monosyllabique chinois correspond parfois à des dizaines d'idéogrammes chinois différents. Si l'on ajoute à cela les données biométriques qui permettent de distinguer Monsieur Wang de Monsieur Wang, comme ses yeux marron foncé et ses cheveux noirs, sûr qu'il est indispensable que Madame Vuille, grande blonde aux yeux bleus, inscrive impérativement l'ensemble de ses prénoms sur son billet pour garantir son identification à la douane de Shanghai.

Absurde système international de réservation des billets, certainement nivelé par le bas par la nécessité d'être compatible avec l'ensemble des pays de la planète.

Dire que dans le futur, c'est directement avec la caméra intégrée de son ordinateur portable que l'on entrera en ligne les données de son passeport (y compris votre photographie et vos données biométriques) par le scan d'un code barre.
 



passsss-copie-2.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article