Répression policière au monastère de Drepung à Lhasa (Tibet envahi) [QT]

Publié le par Vuille

Le 14 mars 2008, nouvelles manifestations réprimées. Cette fois, tout le monde en parle.

A en croire les quelques rares journaux étrangers qui en ont parlé (ici Le Monde, les autres grands journaux, dont le New York Times, sont restés mystérieusement muets à ce jour), une vaste répression policière de plusieurs jours a suivi la visite du 14ème Dalaï Lama auprès de Georges Bush fils à papa et du congrès américain. Le monastère de Drepung à Lhasa aurait été particulièrement touché et nombreux de ses moines arrêtés. Les moines de Drepung auraient en effet voulu fêter la visite de leur chef spirituel en lavant les murs du monastère. Ce geste scandaleux aurait déclenché la réaction de l'appareil policier chink : Personne n'a le droit de reconnaître le renégat séparationniste Tenzin Gyatso (le vrai nom du 14ème Dalaï Lama).

Le monastère de Drepung a déjà été l'objet de violentes répressions, coûtant la vie à deux moines, en automne 2005. Une campagne de rééducation aurait suivi (mais n'a manifestement pas porté ses fruits).

Les Chinks avaient prévu l'éventualité de ce "soulèvement" : les vuille ont pu constater qu'Internet ne fonctionnait plus à Lhasa le 17 octobre 2007, jour de la visite du Dalaï Lama; les vuille ont également senti dans les rues de Lhasa une présence policière et militaire encore plus oppressante que quelques jours auparavant (avec de la flicaille en tenue anti-émeute notamment).

Au niveau individuel, que faire ? Rien, si ce n'est en parler. Et, égoïstement, être heureux d'avoir pu rentrer au Tibet avant ces événements. Car, à lire les forums de discussion, obtenir un permis d'entrée pour le Tibet a été quasi impossible la semaine écoulée.

Accroché à un pan de rocher à 10 kilomètres du centre de Lhasa, le monastère de Drepung (ici un site qui parle de son rayonnement depuis l'Inde aujourd'hui) comptait plus de 10'000 moines avant l'invasion de 1949. Voici quelques images prises par les vuille cinq jours avant la répression.

PICT0085.JPGPICT0086.JPGPICT0090.JPG

 

 

Commenter cet article