Propreté japonaise

Publié le par Madame Vuille

Au Japon, contrairement à la Chine, les WC sont propres, partout. Et pas besoin d’apporter son papier. Les modèles les plus modernes ont même, en plus des jets divers et de la musique d’ambiance, un bouton pour diffuser du déodorant.

Le trottoir est nettoyé au jet, même s’il n’est pas sale. Les marchandises en vente sont régulièrement dépoussiérées et on vous essuie la bouteille d’eau achetée avant de vous la donner.

Les sols des hôtels-ryokans (traditionnel japonais) et capsules hôtels sont interdits aux chaussures: il faut laisser ces dernières au vestiaire et enfiler des pantoufles avant d’entrer. Dans les toilettes, il faut chausser les pantoufles spéciales WC.


PICT0152.JPG
Attention à ne pas mélanger: débarquer dans la salle à manger tatami en yukata (robe de chambre traditionnelle dans laquelle il est d’usage de se promener à l’intérieur du ryokan) et pantoufles spéciales WC risquerait de créer un incident diplomatique.

Avant de manger, il est fortement recommandé de se laver les mains. Même dans le plus simple des petits cafés, on vous apporte toujours un verre d’eau glacée (?) et LA fameuse serviette humide pour nettoyer vos menottes.

Avant d’entrer dans un onsen (bain chaud public) il est obligatoire de se laver avec savon des pieds à la tête, cheveux compris. J’ai même vu des râpes pour les pieds à disposition dans chaque douche.

Un peu maniaques les Japonais?


Réponse de Monsieur vuille à Madame vuille : en tous les cas, ça confirme que les Nippons sont toujours plus propres que la Chine.

Publié dans Visites

Commenter cet article