Japon, premières impressions de Madame vuille

Publié le par Madame Vuille

- Les gens dans la rue et les agents de police sont très gentils. A tout moment, nous avons reçu de l’aide, même sans la demander. Bon faut dire qu’on devait vraiment avoir l’air désespérés... essayez de lire un plan dans des rues sans nom (sont pas fort pour la signalétique les Japonais).


- Les femmes sont souvent très sophistiquées. Des mèches de cheveux parfaitement colorées et brushées aux chaussures à talon aiguille de 10 cm en passant par des ongles french manucurés avec quantité de brillants et autres gadgets : tout est réfléchi (ça change de la femme shanghaienne). Le maquillage est souvent très classe, bien qu’excessif. La tenue est parfois un peu trop sexy (ça ne passerait pas bien à Saint-François un samedi matin...). Et dans chaque sac à main se cache l’accessoire obligatoire: un miroir “de poche” aux dimensions 15x15 cm pour retoucher son maquillage et sa mise en pli tout au long de la journée.

Image-5-copie-6.jpg
- Nombreuses sont les personnes d’un certain âge exerçant encore leur métier. Beaucoup de conducteurs de taxi, d’assistants de trafic (pour le moindre trou dans la rue, ils vous mettent deux assistants de trafic) et d’ouvriers ont en moyenne une septantaine d’années.

Image-9-copie-3.jpg
- On a beau savoir, avant d'arriver au Japon, que les Japonais souffrent de la gadgetomanie aiguë mais là, c’est autre chose de le voir. Dans tous les domaines (informatique, électronique, cosmétique, cuisine, papeterie et j’en passe) vous trouvez tout. A devenir fous. Et endettés en plus.

Publié dans Visites

Commenter cet article