Censure, encore, toujours

Publié le par Vuille

Image-1-copie-5.jpg
J'imagine l'un des 30'000 censeurs d'Internet chinois, un individu chauve et mal aimé qui prend son pied en épiant ses concitoyens derrière l'écran cathodique de son PC poussiéreux. Petit, il n'avait pas beaucoup d'amis, mais, déjà, il aimait écraser les fourmis. Devenu grand, il a trouvé une place à sa juste mesure dans la société, derrière son petit bureau propre en ordre. Aujourd'hui, il a glapi pour attirer l'attention de son supérieur direct sur l'article du NewYork Times exposant en première page les effets désastreux du barrage des Trois Gorges (sur ce lien pour les internautes surfant depuis des pays libres, nécessité d'ouvrir un compte d'utilisateur gratuit). Bien que le gouvernement lui-même ait récemment reconnu publiquement des erreurs à ce sujet, le réflexe du censeur a été confirmé par sa hiérarchie. Ce soir, Gollum va rentrer à la maison avec le sentiment du devoir accompli. Encore une fois, il a sauvé l'Empire du Milieu des vagues du dehors qui risquaient de le déstabiliser. Et les Chinois ne sauront rien des catastrophes qui les attendent.

Commenter cet article