De l'étrange rêve américain des Chinois

Publié le par Vuille

S'ils devaient choisir une destination à l'étranger, les Chinois que nous croisons ne rêveraient que de partir pour les Etats-Unis. Un choix difficile à comprendre pour des habitants de la vieille Europe qui n'ont pas digéré les deux mandats de Bush fils à papa. Un choix qui se comprend d'autant moins lorsque l'on voit s'amonceler les nuages sur les relations des deux superpuissances. Avec le soutien militaire de l'indépendance de Taiwan par Washington (un soutien certes tempéré par la Gondole de riz, qui dit s'opposer à tout dépôt de candidature de l'île rebelle aux Nations Unies), comment le Chinois de la rue ne perçoit-il pas son prof américain d'anglais comme un espion en puissance ?

Le plus étrange dans tout cela, c'est que dans leur immense majorité, les Chinois du continent n'ont jamais mis les pieds dans le pays des garçons vachers.

Sur les 41 millions de Chinois ayant fait un séjour à l'étranger l'année dernière, seulement 320'000 sont partis aux USA. Un chiffre à comparer aux 203'000 Chinois accueillis en 2006 par la seule petite Helvetie. Dérisoire. Et les USA n'accueilleront que ce printemps leur premier voyage de groupe de Chinois, n'ayant signé un accord de statut de destination approuvée (Approved Destination Status ADS) qu'en décembre 2007. Ce statut, acquis par la Suisse en septembre 2004 déjà, permet aux tours opérateurs chinois d'écouler des Chinois en masse dans le pays signataire.

Le rêve américain des Chinois n'est donc que l'illusion véhiculée par la machine Hollywood, sur DVD piratés (lisez "Une histoire populaire des Etats-Unis" de Howard Zinn pour vous repasser le VRAI film).

806237703_small.jpg
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article