Cour Intermédiaire de Shanghai numéro 1

Publié le par Vuille

Mes mauvaises fréquentations me font toujours retomber dans l'ornière de la Justice. Après le tribunal de première instance, qui se charge du menu frottin (la justice de paix pour les Vosdoigts), j'ai été entraîné dans un Tribunal intermédiaire de Shanghai (toutes proportions gardées, hiérarchiquement parlant un gros tribunal d'arrondissement). Bein ça a autrement plus d'allure.

D'abord on laisse son passeport au portique de sécurité situé en-dehors du tribunal lui-même. Je devais être le seul laowai de la journée : ma participation avait été dûment annoncée (et autorisée) la veille et à la seule vision de ma frimousse, le portier savait que j'avais le droit d'accéder à la salle d'audience no 33. Voici mon badge en qualité de Pangtingsheng, soit d'auditeur dans le public (pour l'instant, la seule fonction que je puisse rationnellement occuper dans un tel endroit).


Dans le hall d'entrée principal, l'affichage géant des audiences remplace les huissiers. La salle 33 est au 10ème étage à gauche.


C'est neuf et moderne. Le Tribunal cantonal vosdoigt fait pâle figure à côté.


Avant d'introduire la Cour, le greffier nous récite la liste des choses à faire et à ne pas faire durant l'audience (pas de photos, éteignez vos portables et on se lève tous pour Danone à l'arrivée des juges). Et c'est parti pour 3 heures de compréhension orale pas piquée des vers pour ma pomme.

Après leur journée harassante de travail, les juges de la Cour Intermédiaire de Shanghai no 1 peuvent se faire une partie de tennis, aux frais du contribuable, directement sur le toit entre les deux corps principaux du tribunal. Le plus court chemin de la Cour de justice au Court de tennis ...


Publié dans Boulot

Commenter cet article