Le monde va mal [QT]

Publié le par Vuille

38 degrés plusieurs jours d'affiliée début juillet à Shanghai ? 30 degrés dans notre appartement à 9 heures du matin? Du jamais vu.

La vérité scientifique du réchauffement climatique a été transformée en simple théorie par l'administration Bush, retardant la prise de conscience du peuple le plus pollueur de la planète. Les conférences et le film ("une vérité qui dérange") de Al Gore insistant, carottes glacières à l'appui, sur la corrélation entre concentration de CO2 et la température n'auront pas changé grand chose. Il aura fallu attendre l'envolée du prix de l'essence pour que nos amis ricains renoncent enfin au Hummer (130 dollars le plein) pour aller faire leurs emplettes aux supermarché d'à côté.


Dans son film, Al Gore nous présente des simulations de l'élévation du niveau des mers résultant de la fonte du pôle nord ou du pôle sud. Shanghai deviendrait une ville sur pilotis avec le plus grand métro aquatique du monde. Il est impératif que les vuille investissent dans un zodiac au plus vite...


La grosse question pour les extraterrestres qui reprendront contrôle de la poubelle terre dans 50 ans, c'est si Al Gore aurait dramaticalement pu changer quelque chose en tant que président américain, enfermé qu'il aurait sans doute été dans un système de lobbysme corrompu.



Et bein ça tombe bien, ce week-end le New York Times nous a sorti tout un dossier sur la consommation de pétrole aux USA. Les Ricains, 4% de la population mondiale, consomment un quart de la production mondiale, soit deux fois plus que les Chinois et les Indiens (d'Inde, pas d'Amérique, y a plus d'Indien en Amérique) réunis. En matière de consommation, les standards des bagnoles des cow-boys sont tellement bas qu'ils ne peuvent même plus les vendre aux Chinois. Mwarf !


Publié dans Mode de vie

Commenter cet article