Travail à Shanghai, vitamines, décès, l'Oréal et iPod

Publié le par Vuille

- Chers Occidentaux, si vous venez travailler à Shanghai, ne faites pas comme ce prof d'allemand qui s'est fait engager par une école aux conditions chinoises: 4500 yuans par mois sans vacances... Parce qu'à ce tarif là, si vous pouvez vivre correctement (mais sans excès) à Shanghai, vous ne pourrez en revanche plus jamais vous réinstaller dans votre pays d'origine. Même le billet de retour en avion risque d'être un peu trop cher pour vous. A moins bien sûr que le Yuan ne prenne de la valeur face à l'Euro. Peut-être que les deux monnaies seront à parité un jour avec la crise que traverse l'Europe. Mais ce n'est pas pour tout de suite.

- En ce début de printemps, la pub pour les vitamines miracles assomme les pauvres Shanghaiens. Entre les remèdes "traditionnels" à base de tortue ou de serpent que l'on peut trouver dans les supermarchés et ces produits vitaminés des grandes pharmas, mon coeur balance.

- Voici comment l'on procède à Shanghai, du moins dans mon quartier, lors d'un décès: on brûle les habits et effets personnels du défunt au pied de l'immeuble dudit défunt (en l'espèce, celui où j'habite). Cela doit sans doute permettre de faire partir l'esprit du défunt.

 

- Vous la trouvez belle, franchement? C'est Gong Li actrice chinoise connue, ici sur une pub de l'Oréal, qui s'est tellement fait retravailler la figure qu'elle ne ressemble plus à une Chinoise et pas encore à une femme blanche, un peu comme le roi de la pop quoi...

 

- Enfin, bonne nouvelle pour l'Apple fan que je suis. L'iPod s'implante dans la Chine des gens aisés (c'est le même prix ou presque qu'en Suisse, donc vraiment pas à la portée de tout le monde). On en voit de la pub partout dans le centre de Shanghai.

Publié dans Brèves de comptoir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article