Rasez-moi tout ça !

Publié le par Vuille

A Shanghai, en particulier dans mon quartier du Pudong, ils n'y vont pas de main morte pour raser les vieilles maisons et construire d'immenses tours d'habitation. Mais rassurez-vous, tout se fait dans les règles de l'art : mise à l'enquête des projets, délais d'opposition, procédure de recours administratif à deux instances indépendantes et indemnisation des propriétaires touchés... Je plaisante, naturellement. De toute façon, en Chine communiste on n'est jamais vraiment propriétaire, c'est limité à 70 ans (même si un projet de loi donnant plus de droits aux propriétaires est en discussion). La grande injustice bien sûr, c'est que les  pauvres délogés ne pourront jamais s'offrir un appartement dans ces tours d'habitation. Résultat : ils devront vivre encore plus loin en banlieue.

Et les voilà ces nouvelles tours d'habitation. Regroupées par douzaines, avec gardiens, barricades et porche d'entrée rococo. Il y en a partout et c'est vraiment pas donné : 1500 à 2000 francs suisses (10'000 à 12'000 yuans) à la location, 400 à 500'000 à l'achat (3 millions de yuans). Je ne connais pas le taux d'occupation de ces nouveaux immeubles, mais à ce tarif, le gouvernement a vraiment l'espoir de créer une importante nouvelle classe sociale très aisée. Pour comparaison avec les salaires, voir l'article du 7 mars sur le coût de la vie.

Publié dans Visites

Commenter cet article