Condamnations à mort

Publié le par Vuille

Un affreux spectacle qui se déroule à l'occasion de chaque grande fête nationale dans un véritable théâtre rempli à craquer d'un public obscène composé d'adultes mais également d'enfants. Là, j'ai dû voir le show du printemps ou de l'avant premier mai, je ne sais pas. Les futurs condamnés (une vingtaine ici dont un bon tiers de femmes) sont tous "jugés" ensemble au premier rang pour entendre la sentence dans leur tenue orange (très mode depuis Guantanamo). Et le tout est diffusé en boucle sur les chaînes de télévision avec petits reportages sur les actes reprochés et interviews des spectateurs et des juges avant et après le show (mais l'impartialité des juges est garantie, rassurez-vous). Et puis les condamnés repartent tous avec une cagoule sur la tête et sont rapidement exécutés par balle (étonnement, le service de propagande chinois considère que cette partie n'a pas de valeur éducative pour les masses et ne la diffuse pas sur les chaînes nationales). Contrairement au système américain, le système d'exécution chinois ne laisse pas croupir les condamnés dans des corridors de la mort.

Selon les estimations d'Amnesty International, le nombre des exécutions capitales en Chine s'élève à au moins 10'000 par année.

Commenter cet article