La natation (une piscine à Shanghai)

Publié le par Vuille

Dans ce domaine aussi, ils font les choses en grand : la piscine couverte près du stade de Shanghai n'a pas un, mais deux bassins de 50 mètres dans deux halles distinctes, le premier étant réservé à la marmaille des classes d'école (très nombreuse, mais elle reste dans son bain miasmatique sans en faire profiter les adultes).


Avant de pouvoir nager, le Shanghaiais doit se soumettre à un contrôle médical. Ouf, ma pression artérielle est suffisante et les battements de mon coeur ont convaincu l'infirmière qui m'a remis le sésame pour entrer dans la piscine. Tarif d'entrée 25 yuans (3,90 francs, assez cher pour un Chinois).


Et bonne surprise, c'est presque vide pendant les heures de bureau ! C'est peut-être parce que le travail temporaire est moins développé, ou que les femmes au foyer ont autre chose à faire pendant leur temps libre ? Ou peut-être encore que le tri du contrôle médical d'entrée exclut d'emblée une partie des personnes âgées qui squattent les lignes de Mon Repos pendant les heures de bureau ...

Accessoires indispensables : les lunettes de natation chinoises (12 francs suisses AVEC correction visuelle de la myopie svp) et la paire de sandales. Parce que c'est pas trop propre (mieux vaut fréquenter les piscines de compound pour éviter les champignons). C'est que les Chinois, disons le crûment, régurgitent assez facilement leur glaire qui termine son parcours à vos pieds sur le carrelage de la piscine.



Pratiques ces lunettes de natation avec correction visuelle lorsque je suis sous l'eau dans l'apprentissage de mes caractères chinois.



Et comme je n'ai pas (encore?) pu en prendre de la piscine, je vous offre une photo de ma salle de bains. Juste pour attirer l'attention sur le non respect manifeste des règles sur les installations électriques (et du bon sens) : Ils ont placé droit sous la douche deux lampes de 300 watts absolument pas waterproof. Agréable pour se réchauffer en hiver, mais pour finir comme Cloclo y a pas mieux !


Publié dans Visites

Commenter cet article