Périf

Publié le par Vuille

A défaut d'être officiellement la ville hôte des Jeux, Shanghai peut s'enorgueillir d'avoir d'imposants anneaux d'autoroutes de contournement. Il y a le périphérique intérieur d'une cinquantaine de kilomètres de circonférence (en jaune) et puis le périphérique extérieur d'une centaine de kilomètres de circonférence (en rouge). Et pour faire joli, les planificateurs ont fait au milieu une croix qui passe sur People Square (en vert). La zone dont il est question ici est figurée en vert pâle sur le plan ci-dessous. Cette zone est considérée comme la zone urbaine de Shanghai. Mais pour avoir parcouru de long en large les districts de Pudong (article du 24 mars 2006) et de Minhang (article du 18 mai 2006), je peux vous assurer que, dans les districts susnommés du moins, ce n'est pas vraiment la campagne au-delà du périf extérieur.
 

Le périphérique intérieur est presque totalement aérien, survolant les artères où les gens qui n'ont pas de voiture comme moi vivent leur petite vie à l'ombre. Au centre, ces bandes de béton peuvent faire jusqu'à quatre pistes de large. Et lorsque toutes les voies se croisent, ça fait un beau sandwich d'échangeurs (voir également la vidéo du 7 mai 2006 et celle du 28 août 2007). A propos, "sandwich" se dit San Ming Zhi, parce que ce mot étranger sonne un peu comme San Ming Zhi pour un Chinois (San Ming Zhi signifie littéralement "trois" "lumineux" et "traiter / gouverner").





Note : les informations qui précèdent sont complétées par un article du 5 juin 2006.

Commenter cet article