Charbon

Publié le par Vuille

Encore un excellent article dans le New York Times d'aujourd'hui, du moins son édition électronique.

La Chine couvre deux tiers de ses besoins énergétiques à l'aide de la combustion de charbon dans des usines totalement obsolètes qui sont jusqu'à 50% moins performantes qu'en Occident et toujours beaucoup plus polluantes car jamais équipées de filtres dignes de ce nom. Les autorités ne veulent pas se payer la technologie occidentale, beaucoup trop chère, car elles ne pourraient pas en répercuter les coûts sur les consommateurs : le régime doit en effet offrir à son peuple un bonheur consumériste à moindre coût, garantie de "stabilité sociale", et de nouveaux emplois. Cette politique de la production d'électricité à bon marché permet de garantir un prix de 10 centimes suisses le kwh à Shanghai, contre 23 (et 28 depuis 2008) à Lausanne.

Le New York Times donne l'exemple de la famille Wu dans un village au centre du pays qui ne vivait, il y a quelques années, qu'avec une ou deux heures d'électricité par jour, à manger presque essentiellement du riz. Tout a changé maintenant qu'elle a un réfrigérateur, la télévision et un ventilateur électrique. Le prix à payer ? seulement 2,5 dollars par mois et ... un gros nuage de souffre au-dessus de sa tête. Mais, même si en hiver la pollution contraint d'allumer la lumière en plein jour, jamais la famille Wu n'accepterait de revenir en arrière.


Le charbon tue donc au moins deux fois. Lorsque des petites mains vont le chercher dans les mines les plus mortelles du monde (plusieurs dizaines de milliers de morts chaque année), et lorsqu'il est respiré par la population chinoise et ... par les habitants de la côte ouest américaine qui commencent à s'inquiéter. Quelques photos actuelles de villes sous le charbon sous ce lien.

Mais il serait bon de remettre les pendules à l'heure (soulignement pour ceux qui s'endorment) : avec 5 fois moins de population, les Etats-Unis dégageaient en 2003 presque autant de dioxyde de carbone issu de la combustion du charbon que la Chine et, toutes énergies confondues, un Ricain dégage aujourd'hui DIX FOIS plus de dioxyde qu'un Chinois. Quant au maintien artificiellement bas des prix de l'énergie pour que le peuple puisse continuer à se gaver inconsciemment, Bush en connaît un rayon !

Commenter cet article