Police militaire, police de rue et police des soutien-gorge

Publié le par Vuille

- Dans la droite ligne de la brève de comptoir sur le dernier monospace familial à la mode, voici la voiture de fonction pour chef de la police militaire sous-section Shanghai sud-ouest III ("WJ" en rouge sur les plaques blanches signifie WuJing, soit police militaire). Pour ceux qui ne vont pas chaque année au Salon de l'Auto, c'est une Porsche Cayenne. Ca change de la Golf ou de l'Opel blanche des petits chefs suisses. Ca fait aussi un peu plus sale favorisé du régime en place qui parque n'importe comment sur la voie publique pour aller manger à midi. Mais cela n'a pas l'air de choquer grand monde ici. Je lui ai tout de même griffé un "Peace and Love" géant sur son capot avec mes clefs, pour la forme.




- Les officiers de la gestion urbaine de Shanghai, des petits (mais alors petits petits) policiers des rues, ont reçu comme consigne de ne plus utiliser des phrases du type "ne vous en mêlez pas" ("stay out of trouble") ou "ce ne sont pas vos affaires" ("it's none of your business"). Là, je ne suis pas certain que les autorités aient eu une bonne idée. En général, lorsqu'il y a un attroupement suite à un accident ou à une bagarre (la dernière entre chauffeurs de taxis devant mon boulot), les pékins de Shanghai ont plutôt tendance à s'agglutiner comme des mouches pour commenter. C'est pas une bonne idée de retirer les tapettes.


- Et cette nouvelle du Shanghaidaily : deux adolescentes des campagnes ont été pincées par la police ferroviaire transportant 400 grammes d'héroïne dans leur soutien-gorge. C'était pas une bonne idée, les grosses poitrines c'est pas vraiment la règle ici. Heuh, et puis les filles auraient prétendu qu'elles ne savaient pas que leur soutien-gorge était rembourré à la poudre et qu'un inconnu les leur avait donné en leur expliquant qu'il fallait les mettre pour trouver plus facilement du travail à la ville. Bon, pour ça vuilleblog a vu à la télé ce truc qui marche mieux et qui ne fait pas risquer la peine de mort (c'est la sanction pour tout trafic de plus de 50 grammes).

Publié dans Brèves de comptoir

Commenter cet article