De la vie de femme d'expatrié

Publié le par Madame Vuille

A Shanghai, j'ai découvert un métier: femme d'expat

La femme d'expat, la vraie (pas comme moi) est l'épouse dont le mari a reçu de sa compagnie un "paquet d'expat" pour aller s'installer à l'autre bout du monde. Ca vous le savez certainement. Mais ce que vous ne savez pas, c'est comment vit la femme d'expat...

Comme monsieur occupe en général un poste très important (bein oui sinon sa boîte ne lui payerait pas tout ça...), il bosse beaucoup beaucoup (y'a pas de miracle, même à Shanghai!) et est souvent en déplacements, donc en résumé absent.

La vraie femme d'expat  ne travaille pas. Apprendre le chinois? Pas très motivée... car premièrement, ce n'est pas par choix qu'elle est en Chine, et deuxièmement le chinois ne s'apprend pas si facilement. Alors madame prend un cours ou deux par semaine, histoire de pouvoir se débrouiller dans les magasins et les restaurants essentiellement.

Mais alors que fait-elle de ses journées? Eh bien, elle s'occupe et se fait plaisir: cours de cuisine, de peinture, shopping entre copines, gym et piscine dans le club de l'immeuble (elle peut y aller en pantoufles), massages, manicure, pédicure... Tout un programme quoi! C'est vrai qu'à Shanghai on peut facilement passer une journée à aller faire un soin des pieds, entre le traffic, les papotages avec les voisines (toutes dans le même cas), un ptit resto entre deux et la lenteur des services.....

Pendant ce temps, l'"ayi" comme on dit ici, c'est-à-dire la femme de ménage-nounou-qui fait tout garde les enfants s'il y en a et/ou fait les courses et le ménage. Comme ça le soir quand madame rentre de sa longue journée, elle n'a plus qu'à mettre dans la casserole les ingrédients achetés, lavés et préparés par l'ayi pour faire mijoter un bon ptit repas "maison":  monsieur le mérite bien!!! 

Je ne vous fais pas un dessin de l'appartement moyen dans lesquel madame vit: en général 3 ou 4 chambres avec 2 ou 3 salles de bain dernier modèle, un énorme salon digne d'une expo de Ligne Roset, le tout dans un magnifique "compound" c'est-à-dire complexe gardé et très chic de tours d'habitations très modernes, avec jardins, club de gym, piscine, et parfois restos, magasins, agence de voyages, etc. Même plus besoin de sortir dans la foule grouillante de chinois!

Bon, c'est vrai que certaines de ces dames aiment aller se promener dans la grande ville, mais jamais sans John leur chauffeur privé qui les attend dans sa berline de luxe et reste à leur dispo presque 24 heures sur 24...

Etre femme d'expat à Shanghai: un dur métier! Mesdames, avis aux intéressées...

Publié dans Mode de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvie 24/09/2007 04:16

cet article sur les femmes d'expat est un resume bien pauvre de ce que les femmes d'expat vivent ! Elles n'ont deja pas toutes les moyens de depenser l'argent comme elles veulent et se retrouvent certaines fois bien limite dans leurs occupations de tous les jours, certains apparts ne sont pas plus grand que 75m2, les connaissances ne se font pas si facilement et le moral n'est pas toujours au plus haut. La plupart des femmes d'expats sont des femmes diplomes d'une universite et etaient autrefois titulaire d'un poste a responsabilites qu'elles ont du quitter pour suivre leur mari. Toutquitter pour debarquer dans un pays ou on ne connait ni la langue ni la ville ni personne dans un continent ou on a jamais mis lespieds est difficile. Il faut une sacree force de caractere et une bonne dose de confiance..Vivre tout ca en etant seule..car oui, le mari travaille beaucoup..demande enormement. Se creer une nouvelle vie dans ces conditions et loin d'etre facile..en tout cas au debut..les premiers 6 mois sont justes une succession de luttes, et de remises en questions. Oui c'est dur d'etre femme d'expat.

MC 16/02/2015 07:02

Ahhhh et bien vu comme ça! ça donnerai presque envie...mais comme le dit Sylvie c'est loin d'être ça. Et d'où vient cette description? D'une observation? Il n'y a pas de profil type de la femme d'expat, c'est dûr de tout quitter pour le bien être de chéri, du couple mais la femme d'expat n'est pas cette potiche décrite ci dessus. Je ne suis pas du tout, du tout d'accord. Ce genre de raccourci n'est pas franchement malin. Bonjour l'ouverture d'esprit!