Du lavage à froid chinois

Publié le par Madame Vuille

Une de mes premières frayeurs en arrivant à Shanghai a été de réaliser que notre machine à laver n'avait pas de thermostat ! Est-il seulement possible de laver du linge à l'eau froide ?

Inutile de vous préciser que très vite, nous sommes allés acheter une nouvelle machine à thermostat dans le supermarché du coin. Sur une vingtaine de machines exposées, seulement trois modèles avaient le thermostat et le tambour comme le nôtre; oui, une autre spécificité des machines chinoises est l'ouverture sur le dessus et le tambour est horizontal: donc non seulement ça ne lave pas à l'eau chaude, mais en plus le linge ressort en gros noeud tout emmêlé ! Bravo la technologie asiatique !

Donc, au supermarché, je montre à la vendeuse la machine que je veux acheter... résultat : elle essaie de me convaincre pendant 10 bonnes minutes d'acheter un modèle chinois à l'eau froide (moins cher en passant) car soi-disant de meilleure qualité et avec plus de programmes de lavage! Me disant que cette vendeuse n'était certainement pas très bien informée (comme c'est le cas très souvent ici), je me suis mise à discuter de ce sujet sensible avec plusieurs Chinois: ça fait maintenant 3 mois que toutes les réponses vont dans le même sens, quel que soit le niveau d'éducation des gens : tout le monde ici est persuadé qu'il n'y a pas besoin d'eau chaude car c'est le savon qui lave...

Mouais... Quand-même, c'est bizarre... mais pourquoi pas. Finalement nous sommes tous plein de croyances très ancrées... Peut-être sommes-nous un peu maniaques en Occident ?

J'ai donc fait quelques recherches sur internet pour essayer de trouver quelques explications scientifiques. Et bien, l'institut Pasteur le dit clairement : moins l'eau utilisée pour laver est chaude, moins le nombre de germes tués est grand.

L'institut Pasteur ajoute que certains germes survivent très facilement au cycle de lavage: "Ainsi du linge lavé dans une eau à 40°C présenterait 500 fois moins de bactéries après qu'avant le lavage. Le même linge lavé dans une eau à 30°C en contiendrait seulement 10 fois moins qu'avant le lavage". Je vous laisse imaginer ce qui se passe avec une eau à 15°C...

Et ce n'est pas fini. Comme le climat est très humide et que les séchoirs ne courent par les rues, les gens ont l'habitude de faire sécher leurs vêtements sur les balcons ou dans la rue tout simplement. Même quand il fait un froid de canard. Je n'ai d'ailleurs toujours pas compris comment c'était possible (nous on utilise un petit chauffage pour sécher notre linge - pas écolo du tout mais bon... c'est impossible autrement). Et bien je cite ce que je viens de trouver sur le même site de l'institut Pasteur : "le séchage à l'air libre plutôt que dans un sèche-linge augmente aussi le taux de survie des bactéries, le linge restant mouillé plus longtemps." Sans commentaire.

Ci-dessous un modèle de machine à laver chinoise typique sans thermostat mais avec beaucoup de programmes pour secouer le linge dans tous les sens.



Publié dans Mode de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sebor 04/03/2007 14:15

Ah bein merci Mme Vuille. Me voila tout traumatise. Moi qui etais tout content de ma machine a eau froid et de ma barre de metal avec pignon sur rue pour secher mes affaires, je vais devoir reviser mon jugement.

Fait caquer, tout seul on arrive vite a oublier toutes les regles d hygiene helvetiques. Mais des qu on lit ce que pensent nos compatriotes ca change. He tu crois que mon pantalon qui seche depuis huit jours et qui est toujours humide, je pourrai le porter quand meme quand il aura seche???

Vuille 04/03/2007 15:32

Un seul programme pour les chinois : slips, chaussettes, torchons ou chemises et pantalons, tous dans la même lessive à 15 degrés. Je te dis pas la transmission des particules fécales qui sèchent ensuite à l'air libre pour en faire profiter tous les voisins... le plus drôle sera lorsqu'une bonne épidémie de grippe aviaire se déclarera !