La Chine nous empoisonne à la mélamine

Publié le par Vuille

Lisez "mélaMine" et non "mélaNine", le pigment naturel humain qui donne sa couleur à la peau et aux cheveux. La mélamine est un additif chimique bon marché, utilisé dans des produits en plastique, dont un extrait de la fiche internationale de sécurité technique laisse apparaître qu'il n'est pas vraiment destiné à l'alimentation :


Eh bien selon le New York Times de ce jour et, avant lui, des journaux canadiens, l'entreprise chinoise Xuzhou Anying Biologic Technology Development Company serait en train de contaminer la chaîne alimentaire en fabriquant des farines contenant de la mélamine. Sympa. Et tout ça pourquoi ? Bein parce que la mélamine permet de tromper les instruments de mesure des protéines d'un produit, laissant croire au pauvre consommateur que celui-ci en contient plus.

Naturellement, en vierge effarouchée qui se respecte, l'office chinois responsable, qui doit être au top en matière de sécurité alimentaire (pour en savoir plus, lisez ici), a commencé par nier, contestant même que la Chine exporte de la nourriture pour animaux hors de ses frontières. Puis il a contesté que la melamine puisse tuer un organisme vivant (oui, parce que de nombreux animaux de compagnie sont déjà décédés après avoir ingurgité des produits alimentaires chinois à base de cette farine à la mélamine). Enfin, il a finalement accepté d'accorder des visas aux vrais spécialistes étrangers, de l'agence alimentaire fédérale américaine, pour venir voir sur place.

Les Chinois s'inquiètent donc également du sort réservé aux animaux de compagnie qu'ils ne peuvent pas torturer sur place.

La Chine éternue ses miasmes et c'est toute la terre qui déguste ! Voilà pour ceux qui douteraient encore du rôle incontournable qu'est en train de prendre cet immense pays.

Et demain, je vous parlerai des dizaines de milliers de morts humains cette fois à cause de la  glycérine chinoise de contrebande, sympa !

Commenter cet article