N'importe quoi, c'est vraiment n'importe quoi ...

Publié le par Vuille

Depuis plus d'une semaine, l'organe de presse du parti unique la presse chinoise nous casse les bonbons avec deux avis de risques sanitaires.

Le premier concerne une solution pour lentilles de contact de la société californienne Advanced Medical Optics qui rendrait aveugle... dans un cas sur un million en moyenne.

Le second porte sur 118 tonnes de bouteilles d'Evian (ça fait pas mal de bouteilles) qui auraient été renvoyées à leur expéditeur au bord du lac Léman parce que n'atteignant pas les "standards" de qualité chinois (on se marre !).

Qu'est-ce qui cloche faux dans ce tabac médiatique ?

Heu, bein, c'est que ces avis de santé publique viennent du pays dont l'industrie alimentaro-pharma-pétrochimique a tué et continue de tuer des dizaines de milliers de consommateurs (ici et sur le vuilleblog, et tout récemment la pâte dentifrice de la mort avec ce même Glycol industriel made in china, merci Sang d'encre pour ta contribution) avec des produits dont personne ne parle jamais au public chinois. Un merveilleux pays dont l'organisme censé régler ce monstrueux foutoir, le State Food and Drug Administration, vient littéralement d'être successivement décapité, par la condamnation à mort de son directeur Zheng Xiaoyu, et amputé des deux bras, par la mise sous enquête de Cao Wenzhuang, directeur du bureau de l'approbation des médicaments du même State Food and Drug Administration. Est-il utile de préciser que les deux zouaves susmentionnés ont été inquiétés (assez sérieusement en ce qui concerne le directeur condamné à mort) pour avoir autorisé la mise en vente de "médicaments" en échange de pots-de-vin ?

Grandiose, non ?

Et après ça, on se permet de chipoter pour des lentilles de contact qui vous règlent définitivement vos problèmes de vue une fois sur un million et pour de la flotte d'en face de Lausanne avec un brin trop de fiente de mouette dedans ?

N'importe quoi, c'est vraiment n'importe quoi !


Commenter cet article

sang d'encre 04/06/2007 10:03

Y'a qu'a taper "Tienanmen Square" sur Google chine pour s'en rendre compte. Tout est beau et fleuri et les tanks n'y sont jamais passé.C'est ce qu'on appelle très justement "The Great Firewall of China".
Dans votre position ca doit pas être facile de reconnaitre les limites, sans les dépasser.
 

sang d'encre 01/06/2007 10:12

Pendant ce temps là, à Vera Cruz.
Ou plutot au Nicaragua, 40'000 tubes de dentifrices chinois sont retirés du marché après avoir tué une cinquantaine de personnes dû à un composant chimique devant dangereux au contact de l'eau. L'histoire ne dit si c'était de l'Evian...
http://www.20min.ch/tools/suchen/story/25764226
 

Vuille 01/06/2007 11:34

Excellente contribution Sang d'encre ! Impossible de couvrir l'ampleur du désastre chinois seul, même en se limitant à un domaine spécifique comme celui-ci. Mais le plus choquant dans tout ça, c'est la façon dont on désinforme les gens en Chine. Je dois dire que ça devient inquiétant. La flicaille est partout, à chaque carrefour dans la ville, à chaque noeud IP sur le net. Peut-être même qu'il faudrait que je mette la pédale douce sur le blog, histoire de pouvoir revenir un jour dans ce pays ...