Bourse - Chute, vraiment ?

Publié le par Vuille

Chute des marchés boursiers chinois (Shanghai et Shenzhen) ? Une chute du marché plus importante encore que celle de février ? Une chute, vraiment ?


Pas vraiment si l'on regarde la croissance affichée depuis le début de l'année (plus de 50 %), et ça après deux années successives totalisant plus de 300 % ! La chute de février et celle de ces derniers jours est un correctif, important certes, mais un correctif qui n'a de loin pas entamé toute la croissance phénoménale du secteur accumulée ces derniers mois. Pour s'en convaincre, regardez comme la croissance de l'index à repris après la chute du 27 février (-8.8%), dont vuilleblog faisait tout un plat. Note : bein en effet, la bourse est bien remontée depuis.

C'est qu'ils sont incorrigibles ces chinois ! Le gouvernement a eu beau tripler les droits sur les transactions boursières pour refroidir le chauffeur de taxi et le retraité moyen, ils continuent massivement à jouer aux petits actionnaires au rythme de 10 nouveaux comptes boursiers ouverts... chaque seconde ! Chaque seconde 10 nouveaux Chinois disposés à ajouter de l'argent frais dans la machine...

En fait, le marché boursier est un peu à l'image de la croissance de l'économie chinoise en général : Plus de 10 % de croissance par an et cela malgré les interventions massives du gouvernement pour refroidir le moteur ... Incroyable lorsque l'on vient comme moi d'un pays où le gouvernement doit prendre des mesures pour tenter l'inverse, soit augmenter un taux de croissance pâlot !

En définitive, la question, tant pour la bourse chinoise (dont les spécialistes s'accordent à dire qu'elle a une importance assez marginale sur l'économie chinoise) que pour la croissance de l'économie en général, est bien de savoir si la Chine est bien LA future grande puissance économique qui justifie que tant d'investisseurs, chinois et étrangers, y placent leurs billes.

Une chose est sûre, d'ici à ce que l'on ait la réponse à cette question fondamentale, grâce à sa balance commerciale excédentaire avec l'Amérique, la Chine aura les coudées franches avec ses 1200 milliards de dollars de réserves monétaires. Des réserves qu'elle peut maintenant utiliser, en bon capitaliste, pour acheter des entreprises sur le terrain de l'ennemi ricain de demain. Histoire de diversifier un peu ses investissements et de prendre le contrôle du monde à la barbe des inventeurs du capitalisme planétaire ! Excellent !

Publié dans Coût de la vie

Commenter cet article