Utilisation d'un dictionnaire chinois à entrées en pinyin

Publié le par Vuille

Le chinois écrit, c'est des milliers d'idéogrammes à mémoriser. Les idéogrammes sont des signes graphiques qui traduisent le sens d'un mot et non les sons qui le composent (à l'inverse des caractères de notre alphabet latin qui transcrivent les sons qui les composent mais n'ont pas de sens propre). Un lecteur ne peut donc pas savoir la prononciation d'un idéogramme chinois, avant de l'avoir préalablement appris (avec l'expérience, toutefois, on finit par savoir comment un idéogramme encore inconnu se prononce).

Les idéogrammes ont une prononciation, toujours monosyllabique, qui peut se retranscrire dans nos caractères romains (ou se romaniser si vous préférez) à l'aide du "pinyin" (en chinois littéralement : "figurer les sons à l'aide de transcriptions phonétiques").

Les dictionnaires les plus utilisés par les étrangers sont ceux qui classent les idéogrammes en fonction de leur transcription phonétique en pinyin, le tout dans notre bon vieil ordre alphabétique (en y ajoutant encore les accents (ou tons), classés du 1er au 5ème). Pour les autres méthodes de saisie de caractères, passez par ici.

La question du jour est donc la suivante : comment qu'on fait pour retrouver un caractère chinois dans un dictionnaire à entrées en pinyin ?

Etape 1 : acquérir un dico chinois-français concis, du type de celui édité en commun par La presse Commerciale et Larousse. Environ 4000 idéogrammes. Je le sais parce que je les ai tous collés sur les murs d'une pièce avant que l'on me place chez les fous à Cery.

Etape 2 : Déterminer l'idéogramme dont on cherche la prononciation (première étape nécessaire) et (c'est le plus important) le sens. Comme ce drôle de périscope de sous-marin à quatre pattes par exemple.


Etape 3 : Déterminer quel est le radical (bushou) de l'idéogramme en question. Ici, c'est les 4 pattes en bas du caractère. Ce radical est composé de quatre traits. Il faut donc trouver le radical de quatre traits dans la table des radicaux du dictionnaire (bushou mulu), située au début de la partie chinois-français dudit. Ce radical porte le dossard no 71.


Etape 4 : Retrouvez la prononciation pinyin de l'idéogramme recherché dans la liste des idéogrammes no 71, soit la liste des idéogrammes comprenant ces quatre pattes comme radical. Les idéogrammes sont classés dans cette liste par le nombre de traits suivant le radical. Ici, pas d'échappatoire, il faut savoir le nombre de traits, ce qui implique de savoir écrire les traits des idéogrammes dans le bon ordre.


Etape 5 : Maintenant que vous savez que le périscope à quatre pattes se prononce "dian" au 3ème accent (le circonflexe à l'envers au-dessus de "dian"), vous pouvez enfin vous rendre dans la partie du dictionnaire classant les idéogrammes par leur transcription en pinyin. Sous chaque idéogramme, la liste des mots, composés de deux idéogrammes, qui l'utilisent. Car la bonne nouvelle dans tout ça, c'est qu'un idéogramme tout seul, ça ne sert pas à grand chose.


Et pour vous faire des sueurs froides, le dico vous indique entre parenthèse l'idéogramme en chinois traditionnel, celui que l'on utilise encore à Hong Kong notamment.

Ou comment passer d'un caractère de 9 traits plus ou moins digeste ...



... à un monstre de 17 traits ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

valerie 29/11/2007 10:17

On peut se simplifier la vie ! Il ya pas longtemps j'ai découvert www.nciku.com C'est super! En plus de la reconnaissance d'écriture qui vous permet de dessiner les caractères dont vous ne connaissez pas le pinyin à l’aide de votre souris, ce dictionnaire gratuit a des images et des fichiers audio. De plus, il vous donne la possibilité de créer vos propre fiches de vocabulaire.