Marques de voitures chinoises, vraiment ? [QT]

Publié le par Vuille

Raaaaahh, c'est pas encore ça ...

Mes hôtes ont beau organiser chaque année un salon de l'oTo et se targuer d'une progression fulgurante de leurs exportations (quand on part de zéro, l'exportation d'une seule unité, c'est déjà une progression fulgurante) projetant même un demi million d'unités pour 2007, il faut vraiment ne pas aimer la vie pour choisir délibérément de rouler dans une marque de voiture chinoise. Des marques chinoises à ne pas confondre avec les Audi ou des Passat tout ce qu'il y a de plus convenable entièrement fabriquées en Chine, mais sous contrôle et avec le savoir-faire allemands.


Cela fait plusieurs années déjà que les Chinois tentent de construire des ouatures tout seuls sous leurs propres marques en copiant la concurrence. En 2005 déjà, l'ADAC (Allgemeiner Deutscher Automobil-Club) avait massacré toute une famille de mannequins piégée dans un le modèle de 4X4 Jiangling Landwind. A lire les conclusions de l'ADAC, passer la deuxième vitesse sur cet engin revenait à accepter le risque de se faire décapiter par son capot au moindre choc frontal.


Mais les bricoleurs chinois n'en ont pas pour autant baissé les bras (la persévérance, parfois contre tout bon sens, est une qualité chinoise).

Et voilà qu'ils veulent maintenant écouler hors de leurs frontières des berlines au doux nom de "Brillance BS6". Un drôle de canard mal équipé offrant aucune option pour une facture plutôt salée de 23'000 euros. Mais le pire dans tout ça, c'est le résultat au crash-test, une misérable étoile sur cinq. Les images en disent plus que les mots.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article