Beurk (chocolats)

Publié le par Vuille

En mai 2006, vuilleblog lançait un appel désespéré aux VRAIS boulangers-pâtissiers. Depuis, des niches pour expats amateurs de croûte autour de la mie et de desserts que l'on peut différencier par le goût ont été découvertes (Carrefour, Visage et bientôt Paul pour n'en nommer que trois).

Aujourd'hui, petit tour de piste du chocolat local. Enfin, du moins l'appellent-ils ainsi.

Le Meltykiss de Meiji "thé vert" et le Mousa "chocolat noir" de Glyco.


Outre l'apparence "roulé sous les aisselles" peu alléchante, ces chocolats sont tous les deux d'une fadeur sans pareille. De la graisse solide de noix de coco sans le goût de noix de coco ou des morceaux de beurre mais sans le goût du beurre ni son fondant. Le chocolat suisse a de beaux jours devant lui !

Publié dans Mode de vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article