Partie de censure fine

Publié le par Vuille

Les routeurs américains Cisco utilisés par Beijing pour appliquer les commandements du Gland Timoniais sur la saine culture de l'Internet, deviennent de plus en plus subtils.

On est passé du travail à la masse d'armes au fin ouvrage de broderie de Saint-Gall !

Jusqu'à peu en effet, la bande à Hu refusait l'accès à l'entier d'un site contenant des choses pas belles à lire pour les enfants de Mao.

Maintenant, pour prendre un exemple, le monde merveilleux de wikipedia (l'encyclopédie en ligne participative) s'ouvre enfin aux internautes chinois ...


... sauf que cliquer sur le lien contenant une information malsaine vous fait une belle erreur de chargement. Et ensuite, pour punir votre curiosité sans doute, l'accès à l'entier du site vous est à nouveau refusé. Pour une période limitée dans le temps toutefois, les censeurs pensant sans doute que c'est par un égarement passager que je souhaitais en savoir plus sur ce qui s'est vraiment passé à partir du 3 juin 1989 sur la Place Tiananmen.


L'étape suivante consistera à pouvoir biffer ou à corriger l'information malsaine à l'intérieur d'une page. Mieux encore, à modifier en temps réel le contenu d'une image. Un exemple avec ce festif défilé de tanks à Beijing à l'été 1989.

Avant :


Après :


Et ces putes d'ingénieurs américains chez Cisco seront trop heureux de développer la technologie. L'argent n'a pas d'odeur. Pour une liste complète des compagnies ricaines impliquées dans la "sécurité de l'Etat" chinois, cliquez ici.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sang d'encre 27/06/2007 14:07

ouaa, c'est du bien joli travail tout ca. Mais vous avez quand même reussi a trouver la photo originale.
Est-ce que vous vous censurez aussi ? Ou vous n'avez aucune crainte de vous faire sortir du pays à grands coups de pied du jour au lendemain?

Monsieur et Madame Vuille 27/06/2007 16:25

je pense que les programmes utilisés pour la censure et les fonctionnaires chargés du travail sont prioritairement axés sur 1) le chinois, 2) l'anglais et 3) d'autres langues asiatiques comme le japonais. Donc j'estime qu'il est encore assez peu risqué de dire ce qu'on pense en français. Mais je peux me tromper. Si ce blog n'est plus mis à jour plus de 10 jours de suite, merci d'avertir votre poste de police de quartier à Saint-Gall qui transmettra l'information.