Révolution ! [QT]

Publié le par Vuille

A lire les chiffres officiels, la "classe moyenne chinoise", essentiellement concentrée dans les grandes villes, représenterait moins de 7 % de la population. Ce pourcentage de la population réaliserait un revenu annuel se situant dans une fourchette entre 6000 et 50'000 euros.

Dans les sociétés modernes, la classe moyenne représente toujours une part importante de la population. Elle est même parfois définie de manière relative comme les "60% du milieu" en enlevant 20% de ménages les plus pauvres et 20% de ménages les plus aisés.

Dans les sociétés modernes, la classe moyenne, courtisée par tous les partis, a le poids politique pour renverser un gouvernement. C'est également toujours la classe moyenne qui paye le plus d'impôts...

Mais le plus important dans les sociétés modernes, c'est le rôle de barrage naturel joué par la classe moyenne. En principe assez aisée pour accumuler quelques biens et vivre dans l'espoir de faire partie un jour des nantis, elle défend toujours le système politique en place contre les révoltes des plus pauvres.

Sans classe moyenne, plus de barrage naturel contre les pauvres. Les riches doivent alors faire un usage systématique de la force en se fondant sur le peu de légitimité qu'ils peuvent puiser dans la loi, par exemple en invoquant la défense de la propriété privée. Et lorsque la loi n'est pas appliquée de manière égale parce que le système est totalement corrompu, la force publique apparaît alors au plus grand nombre comme une oppression injuste et illégitime.


7% de la populasse seulement pour faire barrage à la déferlante des campagnes ? Ouah ! Voici une merveilleuse illustration, réalisée par le collectif anglais Massive Attack, de ce que ça va donner (Massive Attack, False Flag / United Snakes, 2006).



In city shoes
Of clueless blues
Pays the views
And no-mans news
Blades will fade from blood to sport
The heroin's cut these fuses short
Smokers rode a colonial pig
Drink and frame this pain i think
I'm melting silver poles my dear
You bleed your wings and then disappear
The moving scenes and pilot lights
Smithereens have got 'em scaling heights
Modern times come talk me down
And battle lines are drawn across this town
Parisian boys without your names
Ghetto stones instead of chains
Talk 'em down cause it's up in flames
And nothing's changed
Parisian boys without your names
Riot like 1968 again
The days of rage yeah nothing's changed
Well pretty flames
In school i would just bite my tongue
And now your words they strike me down
The flags are false and they contradict
They point and click which wounds to lick
On avenues this christian breeze
Turns its heart to more needles please
Our eyes roll back and we beg for more
It frays this skin and then underscore
The case for war you spin and bleed
The cells you fill screensavers feed
The girls you breed the soaps that you write
The graceless charm of your gutter snipes
The moving scenes and suburbanites
And smithereens got 'em scaling heights
Modern times come talk me down
The battle lines are drawn across this town
English boys without your names
Ghetto stones instead of chains
Hearts and minds and u.s. Planes
Nothing's changed
And english boys without your names
Riot like the 1980's again
The days of rage yeah nothing's changed
More pretty flames

Commenter cet article