Aujourd'hui, journée mondiale de la liberté d'expression en ligne - Youtube coupé à Shanghai

Publié le par Vuille

A la base, la journée devait être patronnée par l'UNESCO, mais Reporters sans frontières a tout gâché en laissant sa langue de bois dans sa poche et en désignant spécifiquement des pays violant la liberté d'expression. Quelle absence d'esprit constructif ! Reporters sans frontières devrait prendre exemple sur la marionnette CIO et commencer par rapporter fidèlement ce que disent les organes de propagande des pays concernés avant ... avant de continuer à rapporter fidèlement ce que disent les organes de propagande des pays concernés, pour conclure son analyse objective en ... en rapportant fidèlement ce que disent les organes de propagande des pays concernés.

Image-4.jpg
Aujourd'hui, maigre contribution de vuilleblog à cette journée mondiale de la liberté d'expression en ligne, avec cette simple recommandation : Surfez intelligent sur un Mac (réduction du risque de virus ou de spyware) avec Firefox (projet ouvert, mis à jour bien plus régulièrement que l'usine à gaz Explorer) en utilisant des Proxys (ou serveurs intermédiaires) comme Tor (gratuit) ou anonymizer (plus rapide mais payant). Même depuis les pays les plus contrôlés du monde, à moins de couper complètement Internet (comme ça doit maintenant être le cas à Lhasa), il est TOUJOURS possible d'atteindre n'importe quel site par un Proxy.

Gollum ou Gargamel (c'est fou comme tous les méchants commencent par la lettre G) ne peuvent contrôler que les réseaux sur leur propre territoire. Ce qui signifie qu'en chiffrant les informations envoyées ET en passant par un serveur intermédiaire (Proxy) en dehors de leur territoire, ils n'auront jamais* la possibilité de connaître le destinataire final de la communication.

debile.jpg
* A moins, bien sûr, de consacrer le temps nécessaire à décrypter l'information. Ce décryptage causerait toutefois un tel ralentissement qu'il reviendrait à boucler Internet et toute l'économie qui va avec.

A noter pour finir que, malgré la loi martiale au Tibet depuis hier vendredi 14 mars 2008, Internet fonctionne toujours à Shanghai, et j'ai même pu accéder sans censure aux infos sur CNN. Etonnant. En revanche, youtube est bloqué, histoire d'empêcher les Chinois de voir les vraies vidéos des combats de rue. De toute manière, depuis le 31 janvier 2008, les Chinois n'ont plus le droit de partager leurs vidéos en ligne ...

Commenter cet article